Les oubliés de Corona

Les oubliés de Corona
La société civile du nord de la Syrie face à la pandémie

Le Dr Muhammad Walid Tamer, Président de la Syrian Northern Doctors Association et chef du National Advocacy Committee, qui comprend les plus importants syndicats et organisations civiles du nord de la Syrie, est un médecin de terrain qui a choisi de travailler avec ses concitoyens malgré toutes les offres tentantes de quitter la province pour travailler comme médecin à l’étranger. Malgré les circonstances difficiles qui ne peuvent être manquées avec un sourire d’optimisme, il invoque le réseau des médecins et spécialistes autour de lui et son réseau de relations internationales afin de réduire les souffrances et les conséquences de la violence et les affrontements militaires sur les civils oubliés, aussi bien par leurs ennemis que par leurs amis, lors des affrontements de Corona, le Dr Walid s’est mobilisé des premiers instants avec ses collègues pour diffuser une sensibilisation à la santé préventive Afin de garantir des réserves minimales pour faire face à toute flambée d’épidémie dans le nord de la Syrie   Il faut écouter et laisser le monde entendre et savoir ce qui se passe dans une région dont les citoyens ont payé le maximum de ce qu’ils possèdent et plus de la moitié de ses habitants se sont transformés en personnes déplacées, seuls, ils nous donne merveilleuse forme de résistance civile En 30 minutes, Dr Walid nous de la situation sanitaire dans le nord de la Syrie. Dans une situation tragique, comment peut-on travailler, enquêter, vérifier évaluer ? Construire une prévention avec les moyens de bord. Quelles sont les difficultés pour obtenir une assistance médicale et quels sont, selon vous, les moyens de faciliter l’arrivée des conditions minimales de confrontation ? Après l’écoute de cette interview, elle difficile de dire : Nous ne savions pas.